Barbara Abel, Derrière la haine

Voilà quelques jours que j’ai terminé ce roman de Barbara Abel et il est graaaaaand temps que je poste enfin mon avis à ce sujet. Ca commence bien : à peine commencé mon blog que je suis déjà à la bourre !

index

Petit résumé pour vous mettre l’eau à la bouche (encore qu’il ne rende pas assez justice au livre à mon goût) :

« Ce qui sépare l’amitié de la haine ? Parfois, une simple haie de jardin… D’un côté, il y a Tiphaine et Sylvain ; de l’autre, il y a Laetitia et David. Deux couples voisins et amis, ayant chacun un enfant du même âge. Deux couples fusionnels et solidaires qui vivent côte à côte dans une harmonie parfaite. Jusqu’au jour du drame. Un tragique accident fait voler en éclats leur entente idyllique, et la cloison qui sépare leurs maisons tout comme la haie qui sépare leurs jardins ne seront pas de trop pour les protéger les uns des autres. Désormais, les seuls convives invités à la table des anciens amis s’appellent Culpabilité, Suspicion, Paranoïa et Haine… Derrière la haine est un roman psychologique à glacer les sangs, d’une noirceur implacable. »

Alors, je le dis tout net : ce bouquin, je l’ai dé-vo-ré !

Sa plus grande qualité, c’est de nous plonger très rapidement dans l’intrigue : on est happé par l’histoire et on a beaucoup beaucoup de mal à en sortir ! On veut connaitre la suite et on tourne les pages de plus en plus vite ! Cette tension émotionnelle est juste géniale ! On se met à la place de Laëtitia, de Tiphaine et des autres et on vit avec eux ces moments de joie d’abord, mais pas seulement…

Les personnages féminins sont très bien représentés : on entre vraiment dans leur psychologie. Abel nous dépeint particulièrement bien les pensées de Laëtitia comme de Tiphaine – et ça, c’est bien parce qu’on n’a pas qu’un seul point de vue – on entre véritablement dans leur tête. Les personnages masculins sont peut-être un peu plus fades, surtout Sylvain. On aurait aimé en savoir encore davantage sur lui et on reste un peu sur sa faim.

Enfin, cet événement tragique dont il est question et la manière dont il est vécu par les personnages est décrit avec justesse, sans tomber dans le mélo ni ralentir l’intrigue. Barbara Abel parvient à nous faire vivre de l’intérieur cet événement dont le moins que l’on puisse dire, c’est qu’il doit être extrêmement difficile à mettre en mots.

Un seul regret pour ce livre : qu’il soit déjà fini ! Mais rassurez-vous, l’auteur a écrit la suite « Après la fin » qu’il faut donc s’empresser de dévorer également !

Ma note : imagesimagesimagesimages

Publicités

6 réflexions sur “Barbara Abel, Derrière la haine

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s